La prévention de la dépendance : au plus près du domicile de la personne fragile

Les actions de prévention de la dépendance s’appuient sur une stratégie qui permet, bien en amont de la dépendance, de détecter les personnes pré fragiles et fragiles.

L’expertise de l’ensemble des professionnels de santé, médico-sociaux et sociaux est donc capitale dans cette étape déterminante de la prise en charge de ces publics. Qu’il s’agisse des médecins libéraux intervenant en cabinet, au domicile ou en maisons de retraite, des infirmiers, des kinésithérapeutes, des pharmaciens, des aides à domicile, de l’ensemble des SSIAD, ils forment le socle du projet d’Institut Hospitalo-Universitaire
des Sciences du Vieillissement et de Prévention de la Dépendance.
Leur rôle dans le repérage des fragilités, leur connaissance quotidienne des personnes présentant des risques à venir de dépendance, leur intégration dans les actions de recherche portées par l’IHU, leur participation aux actions de formation en amont et en aval des programmes de prévention, les placeront à chaque étape du parcours prévention pour chaque patient.
Cette action collective basée sur l’expertise cumulée et partagée du domicile et de la recherche hospitalo-universitaire permettra de promouvoir les pratiques et l’émergence de nouvelles compétences, dans l’intérêt d’une prévention active de la dépendance.

Publié le par La rédaction ||| Prévenir la dépendance |

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.