Actions de prévention de la dépendance iatrogène en Midi-Pyrénées

Environ 20% des patients âgés augmentent leur niveau de dépendance de façon importante au cours d’une hospitalisation. Cette perte d’autonomie acquise durant l’hospitalisation peut être expliquée par plusieurs facteurs intriqués : la pathologie aigüe ayant menée à l’hospitalisation, des facteurs individuels mais également par l’environnement hospitalier, les soins et traitements apportés durant l’hospitalisation.

La Dépendance Iatrogène (évitable) est définie comme la part le plus souvent évitable de la dépendance acquise durant l’hospitalisation en relation avec les soins et c’est cette majoration de la dépendance liée aux soins qui intéresse le travail menée au CHU.

Concernant l’étude menée au CHU, l’expertise sur la dépendance acquise à l’hôpital est terminée.

Les principales causes ont été identifiées :

  • Changes complets (utilisation de protections non appropriées)
  • Repos au lit immérité (alitement prolongé, pas de stimulation/kinésithérapie, pas de transferts aux toilettes)
  • Sondage urinaire (mauvaise indication, maintien)
  • Prescription de psychotropes (injustifiée)
  • Gestion insuffisante des douleurs
  • Infections nosocomiales

Au vu des résultats, il est urgent de mettre en place une action de prévention de la dépendance iatrogène (évitable) au niveau de tous les établissements de santé en agissant sur les principales causes identifiées.

Un projet régional de « Prévention de la Dépendance Iatrogène à l’Hôpital en Région Midi-Pyrénées » a été proposé en 2014 et a été accepté par 17 établissements de santé de la région Midi-Pyrénées pour être mis en place au niveau de leur pôle de gériatrie.

Ce projet consistera en une démarche de prévention et d’implémentation de bonnes pratiques cliniques qui doit s’appuyer sur 3 actions :

  • Formation des équipes soignantes et médicales des services hospitaliers sur la dépendance iatrogène (évitable) avec un diaporama court
  • Mise en place permanente de l’évaluation de l’autonomie du patient à l’entrée et la sortie de chaque service (remplissage systématique de l’échelle ADL)
  • Discussion autour du risque iatrogène (évitable) pour tous les patients > 75 ans à chaque réunion sur dossier.

Des affiches vont être réalisées par la Mutualité Française en partenariat avec le Gérontopole afin de diffuser les bonnes pratiques pour prévenir la dépendance évitable.

Contact : Courriel

Publié le par La rédaction ||| Bien vieillir, L'ISV Toulouse, Prévenir la dépendance |

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.