Dépendance : ce que veulent les Français

Trois Français sur quatre plébiscitent l’intervention de l’État pour prendre en charge la dépendance, selon le baromètre Banque Postale Prévoyance-La Tribune.

8 Français sur 10 se déclarent concernés par la dépendance des personnes âgées, pour eux-mêmes ou pour leurs proches (82 %). D’ailleurs, près des deux tiers ont déjà vécu ou vivent actuellement avec un proche en situation de dépendance.

Pourtant, près d’une personne sur deux se dit mal informée. En pratique, seulement 1 Français sur 3 s’est déjà renseigné sur les solutions disponibles pour faire face au risque de dépendance, et 23% s’y préparent réellement. Parmi eux, 18 % déclarent avoir souscrit à un produit financier.

Les Français souhaitent l’intervention de l’État : les trois quarts des personnes interrogées sont favorables à une prise en charge de la dépendance, via les impôts et les taxes. Dans leur majorité (83%), ils demandent un accroissement des aides permettant le maintien ou l’hospitalisation à domicile. Cette préoccupation du maintien à domicile arrive largement en tête, devant l’augmentation du nombre de places disponibles dans les maisons de retraite, la hausse du montant de l’APA ou encore le développement des avantages fiscaux pour la souscription d’un contrat d’assurance spécifique dépendance.

En cas de maintien à domicile, les Français préfèrent très majoritairement être aidés psychologiquement et financièrement plutôt que de se voir proposer une aide « professionnelle » extérieure. L’aide aux aidants est cruciale pour les Français, selon le baromètre. Qu’il s’agisse de la possibilité pour la personne aidante d’aménager son temps de travail (93 % d’avis favorables et même 97 % chez les 35-44 ans) ou de la possibilité pour l’aidant de bénéficier d’une formation (91 % de personnes favorables).

Parmi les Français de 35 à 75 ans interrogés, 28 % ont actuellement une personne âgée dépendante dans leur entourage ou à leur domicile. Et parmi eux, un sur deux est aidant au plan matériel (8 % au moins une fois par semaine, 3 % au quotidien) ou au plan financier (5 %).

 

Pour en savoir plus : 4ème vague du Baromètre dépendance sur www.labanquepostale-prevoyance.fr

Publié le par La rédaction ||| Bien vieillir |

Une réponse à Dépendance : ce que veulent les Français

  1. Michel dit :

    Pour les contrats individuels, d’assurance contre la dépendance, il y a toujours, un questionnaire médical, à remplir.

    Beaucoup de françaises et de français veulent participer au financement de la dépendance.

    Mais comment font-ils, si aprés lecture des réponses, toutes les compagnies d’assurance privées refusent de les assurer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.